Le budget de fonctionnement des collèges en augmentation

En ces temps rendus plus difficiles par les choix d’un gouvernement éloignés de nos priorités et dans le cadre du « Plan de consolidation » décidé par le Conseil Général pour y parer, certains d’entre vous m’ont posé la question du devenir des crédits alloués à nos collèges par le Département pour l’année prochaine.

 

Avant de répondre à cette question, je tenais à vous rappeler que depuis 2004 la dotation annuelle de fonctionnement attribuée aux collèges a augmenté de 44,67% pour passer de 11.193.608 € en 2004 à 16.193.404 € en 2011.

Par ailleurs, 13 nouveaux établissements, 11 équipements sportifs, 19 restaurants scolaires et de nombreux équipements informatiques (aujourd’hui 1 ordinateur pour 4 élèves) ont été livrés depuis 2005.

En 2011, ce sont 90 millions d’euros qui sont consacrés aux collèges, quand au départ de l’ancienne majorité de départementale de Droite le budget était de 56 millions.

Ces chiffres concrets démontrent sans contestation possible l’engagement du Département en faveur de la défense de l’Education de nos enfants, ce qui me tient personnellement à coeur.

 

Car aujourd’hui, il faut bien parler de défense de notre Education face aux décisions irresponsables du gouvernement qui préfère grever l’avenir de nos enfants au lieu de réparer les erreurs des 75 milliards de cadeaux fiscaux distribués depuis 2007.

Cette année, non contente de supprimer 14.000 postes dans l’Education Nationale (66.000 en 5 ans) alors que 60.000 élèves de plus sont attendus, la majorité présidentielle UMP a supprimé 11 millions de crédits de bourses. Au total, l’académie de Rouen, va perdre 360 postes, 166 dans le premier degré et 194 dans le second degré. Par ailleurs, les crédits pédagogiques (destinés à l’achat de matériel de base pour enseigner) sont encore diminués à 11 centimes par élève !

3.000 postes RASED (pour l’aide des élèves en difficulté) ont été supprimés cette année alors que déjà 3.500 avaient disparu en 2008.

La Droite tente de détruire notre école publique et tous ses idéaux d’égalité des chances et d’apprentissage des connaissances pour tous nos enfants. Les seuls enfants qui pourront s’en sortir seront bientôt ceux dont les parents ont les moyens de payer des cours particuliers et dont la famille n’a pas implosé sous le poids des dettes, du chômage et de la misère sociale. Encore plus de chacun pour soi…

 

L’ancien ministre Hervé Mariton était dernièrement en visite-éclair à Duclair avec deux objectifs :

1) vendre son livre commandité par le siège parisien de l’UMP et destiné, de manière condescendante et maladroite, à courtiser nos régions rurales. Un livre qui utilise et manipule nos valeurs comme la Famille et l’Education pour essayer de nous faire passer la Droite ultralibérale d’aujourd’hui pour la Droite traditionnelle historique que nos aïeux pouvaient respecter mais qui est désormais bien morte.

2) servir de faire-valoir à des personnages en manque de notoriété du fait d’un retour tardif dans notre canton par intérêts personnel et carriériste.

Au vu des décisions irresponsables du gouvernement en matière d’Education, comment cet ancien ministre peut-il encore nous expliquer que son parti défend les « valeurs de la France » dont l’Education en est le socle ?!

« Transmettre pour construire » voici le titre de son livre. Mais avec de plus en plus de familles que je vois perdre leurs repères car frappées par la misère, et avec toujours plus d’élèves par classe, avec désormais seulement 11 centimes pour s’équiper et avec toujours moins de professeurs dans nos écoles, comment et qui pourra encore « transmettre pour construire » Monsieur Mariton ?     Peu de parents ont encore votre « salaire de cadre moyen » ( * ) pour payer à leurs enfants des cours particuliers …

 

Malgré ses difficultés financières dues au désengagement de l’Etat en toutes matières, le Département a décidé d’augmenter de 1,86 % la dotation de fonctionnement des collèges en 2012. Le coût moyen par élève s’élèvera donc à environ 310 € par an.

Cette augmentation des crédits a été notamment rendue possible par un travail de concertation avec les établissements, notamment dans l’actualisation et la maîtrise des dépenses comme le chauffage ou l’électricité. Les budgets ont ainsi pu être mieux répartis et de manière optimum entre les collèges selon leurs dépenses précises.

Un gel des équipements ainsi que des matériels informatiques a été décidé en 2012 au regard du bon niveau atteint aujourd’hui.

L’aide aux familles sera maintenu avec les bourses à l’enseignement, les aides à la restauration, les Pass Culture et Sport…

Il a été également décidé de continuer à investir avec un rythme de construction/rénovation d’1,5 collège par an.

Les collèges de nos cantons sont concernés directement par ces projets d’investissement. Je suis ces dossiers de près et je ne manquerai pas de les défendre si des arbitrages budgétaires devaient être malheureusement proposés.

N’hésitez pas à me faire remonter toutes vos remarques car la défense de l’Education de nos enfants doit être une priorité pour tous.

 

( * ) Voir article du journal « Le Monde » avec le lien ci-dessous :

http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/05/19/herve-mariton-estime-gagner-le-salaire-d-un-cadre-moyen_1354203_823448.html

 

Posts created 189

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut