Rouen et Louviers ou la fin des départements

Alors que Rouen est Louviers, respectivement la CREA et la CASE (et la CCSB) vont créer un pôle métropolitain afin de mener des projets ensemble concernant notamment les transports et le développement économique, il faut noter que ces communautés d’agglomération continues appartiennent à deux départements différents, la Seine-Maritime et l’Eure.
Je défends depuis longtemps la disparition des départements au profit des régions et la fusion des communes au sein des agglomérations (appelées classiquement « communes de banlieue »).  
Les départements 27 et 76 même rassemblés au sein du 276 avec la région haute-Normandie ne sont pas adaptés au projets métropolitains (ni régionaux). Or la métropole est depuis les années 2000 le niveau de collectivité locale de l’avenir. Le département était adapté à une France principalement rurale, niant le fait urbain. C’est peut être la raison pour laquelle la France compte si peu de métropoles avec seulement 2 villes selon l’UE dépassant les 2 millions d’habitants au sein de l’unité urbaine, Paris et Lille.
Loin de l’idée qu’il faut favoriser les villes aux campagnes, il faut que les villes aient les moyens de leur développement. Elles doivent assumer des fonctions métropolitaines sans en avoir les ressources. On sait très bien que les périurbains sont plus riches que les urbains et qu’ils payent moins d’impôts locaux car situés dans des villages de finançant pas les structures métropolitaines tout en pouvant ne profiter.
Le département a donc montré ses limites tant sur le plan des frontières (est-ce normal d’avoir une frontière départementale au sein d’une même zone d’emploi ?), que sur le plan fiscal (la fiscalité ne peut pas être la même sur l’ensemble du département compte tenu de la répartition de la population).
Le pôle métropolitain qui est en cours de création entre Rouen et Louviers renforce l’idée selon laquelle ni la région (demi-région en Normandie) ni le département, ni la commune ne sont capables de répondre aux enjeux métropolitains.
Même si le pôle métropolitain n’est qu’une structure légère, il constitue hiérarchiquement une collectivité au-dessus de la Communauté d’Agglomération au même niveau que le département. Se pose donc légitimement la question de la fin des départements, inadaptés au paysage français actuel.
Posts created 81

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut