Au Havre, Baguettes et fourchettes, c’est top !

Baguettes et fourchettes

Quelle belle découverte que ce petit resto en plein cœur de ville qui mélange avec amour, au sens propre et figuré du terme, cuisines française et asiatique.

Les préjugés ont un seul avantage : ils donnent plus d’impact à la réalité. Ainsi, je le confesse, jamais, je dis bien jamais, je n’aurais franchi le pas-de-porte de cet établissement bizarrement sis au début de la rue Jean-Baptiste Eyriès en amont d’un trottoir étroit, face au mur latéral, colossal et affreusement opaque du Palais de justice (fort joli de face mais un poil trop massif de côté). C’est donc une simple carte de vœux qui me décide à tenter l’aventure. D’autant que paradoxalement, je m’étais toujours demandé ce qu’il y avait « à l’intérieur» de cette vitrine jaune-rouge qui pouvait contenir tout et n’importe quoi…

Ça sent bon
Je prends la peine de réserver, nous allons être 4 à déjeuner. Et bien sûr, je ne m’annonce pas. Dès que nous pénétrons, je suis surprise par le décor qui ne ressemble en rien à la vitrine et la présence de nombreux clients en file indienne. En fait, il s’agit d’un comptoir de type « à emporter », sans vraiment de service en salle, du moins le midi. J’ai l‘air un peu ballot avec ma réservation mais qu’importe le patron, Fabrice, m‘a bien gardé une table de 4. Ça sent bon dans ce resto. Ça sent l’encens pour commencer. Puis un agréable mélange d’épices et de saveurs.

Hétéroclite, vivant
Il y a donc Fabrice derrière le comptoir qui enquille les assemblages de plats et il y a Tuyêt-Mai, sa femme, derrière les fourneaux qui ne chôme guère non plus. Les gens ici ont visiblement leurs habitudes : entre bonne franquette, petit chez soi, guinguette de proximité. Le décor est charmant, on s’y sent bien d’emblée. Simple, hétéroclite, vivant, humain. Côté victuailles, on a le choix : soupes, veloutés, bouchées, rouleaux de printemps, quiches, terrines, crevettes aux piments, poulet au romarin, pommes de terre sautées, porc au caramel, nouilles ou légumes au wok. Bref un assemblage de mets asiatiques et français. Voilà qui illustre parfaitement la vie de ce couple mixte qui a décidé de décliner sa double identité jusque dans nos assiettes. J’opte pour une formule à 9,50 euros qui me donne droit à un rouleau de printemps exquis, un plat de poulet au romarin avec mixte de nouilles sautées et de légumes au wok – (un poulet pas assez cuit mais que Fabrice me fera réchauffer; le plat est bon néanmoins)-, une boisson bien fraîche et un café de bonne qualité. Je prendrais en prime une salade de fruits exotiques délicieuse (en sus 2,20 euros).
Pour 4, la note sera de 44 euros, voilà qui défie toute concurrence ! Mes trois camarades de tablée sont aussi satisfaits que moi par la qualité des plats, de l‘ambiance, de l’accueil.
« Baguettes et fourchettes » entame sa troisième année d’existence. N’hésitez pas à franchir la porte de cet établissement atypique, abordable, qui propose aussi des menus express et équilibrés pour 4,60 euros ! Ici, on emporte et on livre aussi ! Belle découverte garantie.
DLM-T

• Baguettes et fourchettes, 7, rue Jean-Baptiste-Eyriès au Havre. Tél. : 09 50 68 50 81. Du lundi au vendredi de 11 h 45 à 14 h 30 et de 17 h 45 à 22 h.


Posts created 1156

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut