"HAROPA" : l’union fera la Force

Réunis le 19 janvier à Paris, Les directeurs généraux des trois ports de l’axe
Seine ont officiellement signé l’acte de naissance du nouveau Groupement d’intérêt
économique baptisé HAROPA.
Acronyme de Ha(vre), Ro(uen) et Pa(ris), le nouveau
GIE se décline à l’international sous la forme de  » Harbours of Paris ». Et résonne
comme « Europa ».

Mais que l’on ne ‘y trompe pas : le nouveau né n’a rien d’un
« affichage de façade » a tenu à souligner Philippe Deiss, directeur du
port de Rouen. Bien au contraire. Il constitue la nouvelle
force de frappe des trois places portuaires
qui, rassemblées et ainsi
fortes d’un trafic de 100 millions de tonnes (96,9 Mt), se placent au 4eme rang
des ports européens
.
Au-delà de la simple addition des chiffres cumulés des
trois ports, « HAROPA veut faire de la coordination portuaire une réalité opérationnelle »
a précisé Hervé Martel, directeur des Ports de Paris.

Pour y parvenir, les trois
directeurs parlent avec pragmatisme : « il s’agit
de reprendre des parts de marché
, notamment en Ile de France »
a précisé Laurent Castaing, directeur du port du Havre. Ainsi le GIE aidera-t-il
les trois ports à développer leurs activités sur l’axe de la Seine et sur l’hinterland.

Une offre commerciale commune sera mise en place notamment dans les domaines
du conteneur, des céréales, des colis lourds ou encore des matériaux de construction.

Sur France Bleu Haute-Normandie, Laurent CASTAING a indiqué qu’HAROPA offrait A) une meilleure visibilité : "quand on arrive sur un marché dispersé à 3 c’est pas la même chose que quand on est seul : on pèse plus lourd". En plus…… "si Le Havre et Rouen ne sont pas connus à l’autre bout du Monde, Paris l’est."
HAROPA offre également B) "une réponse commune des 3 ports de l’axe seine vis à vis de nos clients".
Outre l’offre Portuaire, "nos clients nous posent la question comment se fera le transport de leurs marchandises vers l’intérieur des terres". HAROPA offrira aussi C) une réflexion unique sur les dessertes terrestres.

Le fonctionnement du GIE repose sur un conseil d’administration géré par les
trois directeurs des ports qui prennent à tour de rôle la présidence pendant
un an. Chacun des trois ports placera des salariés à disposition du groupement.

Côté investissements, les établissements portuaires pourront décider de financements
communs : « les Ports de Paris viennent de prendre la décision de participer
au financement de la plateforme multimodale actuellement en construction au
Havre
 » a illustré H. Martel.

Si, pour certains, l’Axe Seine restait quelque peu virtuel, la création d’HAROPA
représente une avancée particulièrement concrète de cet ambitieux projet.

 

Posts created 440

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut