76-2 : Véronique Moinet, candidate écologiste soutenue par le Parti socialiste

Les 10 et 17 juin prochains, les électeurs et les électrices de la 2 ème circonscription de Seine-Maritime auront l’opportunité d’élire la première Députée écologiste de Haute-Normandie.

VERONIQUE MOINET  y sera candidate Europe Ecologie – Les Verts avec le soutien du Parti Socialiste.

A la suite du redécoupage opéré par le Ministère de l’intérieur, la circonscription regroupe désormais les cantons d’Argueil, Bois-Guillaume, Boos, Buchy, Darnétal et Gournay en Bray.

Véronique ira bientôt à la rencontre des habitants, des forces vives, des élus, dans les divers territoires de la circonscription.  Elle vient de publier une première présentation. Que voici :

Mon engagement écologiste a précédé mon engagement politique. L’action militante au sein d’associations écologistes m’a longtemps permis et me permet encore d’exprimer mes convictions écologistes de façon locale et citoyenne. Néanmoins, poussée par le souhait de participer à l’action politique, j’ai adhéré aux Verts en 2008 après avoir été candidate suppléante aux élections cantonales de mars 2008 (canton de Buchy). Avec EELV, je me suis ensuite présentée aux élections régionales en 2010 (Haute-Normandie) et aux cantonales en 2011 (canton de Blangy-sur-Bresle).

Mes convictions écologistes se sont nourries de mes expériences professionnelles (doctorat en biochimie, recherche, traduction et formation) et de mon quotidien partagé avec mon conjoint agriculteur biologique. Cela me rend très consciente des problèmes liés aux pollutions de l’environnement.

Mère de 4 enfants de 15 à 25 ans, leur accompagnement m’a tout naturellement conduite à m’engager dans la vie locale, sur un plan social et associatif. Cet engagement s’est ensuite poursuivi par un mandat de conseillère municipale à Dampierre-en-Bray (2001-2008) durant lequel j’ai pu promouvoir la culture en milieu rural (ouverture d’une bibliothèque dont je suis toujours coresponsable), et m’investir davantage dans les affaires scolaires en étant vice-présidente d’un SIVOS.

Mon implication politique est avant tout humaniste et centrée sur la recherche de la justice sociale. Elle est fondée sur cette conviction qu’une société respectueuse des hommes et des femmes qui la composent ne peut se faire sans un grand respect de l’environnement et de ses ressources.

C’est pour cela que je suis convaincue qu’il est urgent de sortir du nucléaire, car cette industrie cristallise à elle seule les dysfonctionnements de nos sociétés occidentales en général et de la démocratie française en particulier. Pour autant, d’autres problèmes importants méritent la même attention et le même soutien, notamment ceux induits par la pollution agricole inhérente à l’agriculture productiviste et qui touchent aux fondamentaux d’une société : la nourriture et l’eau potable. De même, le gaspillage, énergétique ou alimentaire, conséquence désastreuse des excès de notre société de consommation est pour moi scandaleux. L’indifférence quasi générale vis-à-vis de ce problème est indigne d’une société responsable et est une insulte à ceux qui n’ont rien.

Voilà tout le sens de mon engagement politique et il ne peut s’exprimer qu’au sein d’EELV.

Libre de tout mandat d’élue, j’aurai 48 ans lors des prochaines élections législatives. J’ai pris la mesure de la responsabilité que m’ont confiée les militants EELV en me désignant candidate pour les législatives de juin 2012. J’aurai à cœur de porter haut les valeurs écologistes en leur nom, avec l’ambition d’être la première députée écologiste de Haute-Normandie.

Janvier 2012 Véronique MOINET

Posts created 162

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut