Fusion des Régions « Plus de Haute ni de Basse – Normandie mais Normand tout simplement !»

26 novembre 2014
Par

Clip_image002 (2)

C’est désormais acté, la Haute et la Basse Normandie, ne formeront  au 1er janvier 2016 qu’une seule et même région : La Normandie ; 5ème région de française.

Les députés ont voté, en 2ème lecture, la nouvelle carte des régions françaises : la France sera donc dotée de 13 grandes régions contre 22 auparavant.

Cette fusion de la Haute et de la Basse Normandie est une excellente chose. Forte d’une histoire, d’une culture et d’une identité commune, La Normandie parlera enfin d’une seule voix.  Il aura fallu attendre tant d’années, malgré le rapport Balladur, qui déjà préconisait cette Réunification, et une étude faite remise alors au président de la Région Haute-Normandie, Alain Le Vern, concluant à la pertinence de ce projet pour voir enfin le rapprochement des 2 régions normandes.

Force est de constater aujourd’hui, que les adversaires de cette réunification sont les premiers à s’en réjouir. Rappelons que depuis de nombreuses années, les élus socialistes normands font de la question de la capitale de la Normandie un enjeu cristallisant les mécontentements plutôt que d’engager une discussion de fond sur la nécessité de cette Réunification. Certains comme le Président actuel de la Région Haute-Normandie, il y a encore quelques mois préférait à la fusion, « une collaboration », d’autres comme Alain Le Vern  expliquait en 2008 sur l’antenne de France 3 : « la Haute-Normandie est tournée vers Paris, pas la Basse-Normandie (..). La réunification serait une perte de temps et d’énergie considérable ».

J’ai eu à cœur de défendre, depuis de nombreuses années, cette démarche, tant au Sénat qu’au Conseil Régional de Haute-Normandie. Par 2 fois, j’ai fait campagne sur ce thème lors des élections régionales, en 2004 aux côtés d’Hervé Morin, député-maire d’Epaignes et président de l’Association pour la réunification de la Normandie et en 2010 aux côtés de Bruno Le Maire.

Cette réunification est un vrai projet d’avenir pour les Normands. Enfin la Normandie pourra peser en France et en Europe avec une réelle cohérence en termes de politique économique et d’aménagement du territoire. Elle retrouvera ainsi de l’influence et sa capacité de porter de grands projets de Développement.

Il faut s’appuyer sur la complémentarité des grandes villes normandes, (Caen, Le Havre et Rouen) même si pour moi, la capitale de cette Normandie enfin réunifiée devrait être Rouen, ville centre de la future Métropole Rouen Normandie, située au centre de l’Axe Seine.  Nous devons réinventer un nouveau schéma territorial. Caen, Le Havre et Rouen ont chacune leurs spécificités, et c’est sur ces atouts que nous devons nous reposer pour créer une sorte d’espace Métropolitain régional de première importance.

FacebookTwitter

Archives