Eure: les routes meurtrières

On a malheureusement l'impression de se répéter, tant l'histoire de l'accidentologie dans l'Eure relève bien d'un éternel recommencement. Le bilan 2011 confirme. « Ce qu'il y a de positif, c'est la baisse continue du nombre d'accidents et de blessés, de l'ordre de près de 30 % », résume Dominique Sorain, le préfet de l'Eure. En revanche, même s'il a diminué de 30 % depuis 2005, le nombre de tués ne suit pas la même pente et repart à la hausse avec 49 victimes (47 en 2010).

Posts created 4545

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut