Greenpeace: prison avec sursis requis pour l’intrusion de militants dans une centrale nucléaire

Le procès de neuf militants de Greenpeace, poursuivis pour violation de locaux professionnels et dégradations en réunions après s'être introduits dans la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine (Aube) en décembre 2011, s'est ouvert vendredi devant le tribunal correctionnel de Troyes.

Peu avant 9 heures, les prévenus sont arrivés au tribunal à pied, accueillis par des "bravo" et des "merci"? scandés par quelques dizaines de militants massés derrière une banderole de Greenpeace proclamant: "la citoyenneté n'est pas un crime".

Posts created 4545

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut